Dolores et Alceste

Deux spectacles pour une soirée :

Tout Ira Bien et La vie d’Alceste

En collaboration avec la compagnie El Caracol

Les artistes Céline Pagniez et Maria Cadenas se sont rencontrées lors du festival d’Aurillac 2019 au sein d’un même collectif. Leurs spectacles respectifs étaient joués l’un après l’autre. Cette coïncidence a fait naître l’idée de partager les vies de Dolores et Alceste lors d’une soirée commune.

Le format court des deux spectacles permet de les associer lors d’un même événement et ainsi de faire raisonner d’autant plus fortement l’écho qui existe entre ces deux histoires de migration. Il nous paraît également important de pouvoir proposer des manières différentes d’en parler ; en effet, d’une part la poésie puis le rire et d’autre part la marionnette portée et le clown.

Découvrir la proposition ici : Dolores et Alceste Dossier

COMMENTAIRES SPECTATEURS

« J’ai été ému par Alceste, vieux républicain espagnol, qui explique tendrement à sa petite fille pourquoi il est nostalgique de son pays. Et puis, sans transition, on rit avec Dolores qui s’agite pour trouver du travail en France, son pays d’accueil »

-Pierre-Yves, Aurillac 2019

« Très bon ensemble de 2 spectacles fondus en 2 histoires de migration ancienne et moderne, et toutes deux d’une poignante actualité »

– Magali, Aurillac 2019

« Des larmes au rire, de la mémoire qui s’effiloche des exodes passées avec Alceste, à l’actualité des exils économiques avec Dolores, à la recherche d’une vie meilleure en France. Ces 2 spectacles mettent en lumière et en couleur avec beaucoup d’émotions pour La vie d’Alceste et un humour au fond grinçant avec Tout Ira Bien, les tragédies et les comédies banales des vies passées et actuelles qui tissent et cousent l’Espagne et la France. »

– Romain, Aurillac 2019